Agriculture naturelle, permaculture

 

 

         

 

La nature est vivante, préserver ce

 

 

quelle nous donne sans nuire est

 

 

absololument indispensable pour les générations  

 

 

futures.

 

Reportage au jardin sur      http://tvmart.ch/

  

 

 

«Ma vie et mon travail sont marqués par une conviction: tous les êtres humains ont droit à une nourriture suffisante et à un environnement sain».

 

Naguère, on opposait l'agriculture à l'industrie, le monde rural au monde urbain, l'ouvrier au paysan.

La culture du jardin familial a longtemps été, dans tous les pays d'Europe, une pratique très répandue.

Les paysans avaient tous leur jardin ou ils produisaient les légumes nécessaires à leur famille. Les ouvriers-presque tous d'origine rurale – éprouvèrent tout naturellement le besoin d'avoir, eux aussi, leur petit jardin.

Une bonne partie de la jeunesse actuelle a décrété qu'il était bien plus simple d'aller acheter ses légumes au supermarché du lieu.

Les jardiniers amateurs ont rapidement découvert tout ce que le jardinage pouvait leur apporter. Tout d'abord, bien sûr, la certitude d'avoir des légumes frais et sains, denrée très difficile à trouver dans le commerce. Mais aussi l'assurance de pratiquer l'activité la plus saine qui soit. Saine pour le corps, qu'elle fait travailler de manière naturelle et harmonieuse, à son rythme propre. Saine pour l'esprit car le jardinier vit avec les plantes, il apprend à connaître et à respecter leurs rythmes. Il apprend aussi à aimer la terre et nos humbles et irremplaçables serviteurs, les microorganismes du sol et les plantes dont nous tirons notre nourriture.

Nous mesurons aussi l'étendue de notre ignorance et la nécessité d'obéir aux lois de la nature. Nous apprenons enfin à respecter notre nourriture car nous savons combien cela coûte de soins et d'efforts pour faire pousser une simple salade ou une humble carotte.

Finalement, nous retrouvons ce contact avec la terre que tous les citadins ont plus ou moins perdu. Le jardinage, c'est le moyen de rester un peu paysan, et nous avons besoin, pour notre équilibre, d'être paysans.

L'industrialisation de l'agriculture conduit à une impasse, seule une agriculture appliquant les techniques de l'agriculture biologique, peut sauvegarder l'équilibre physique et psychique de toute société humaine.  1973C.AVBERT Le jardin potager biologique.

 

 

"Face à un systeme qui confisque le droit des peuples à se nourrir par eux-même, cultiver son jardin et un acte politique, de l'égitime et pacifique resistance"

PIERRE RAHBI

 

 PERMACULTURE

 
La permaculture est un ensemble de pratiques et de mode de pensée visant à créer une production agricole soutenable et très économe en énergie (travail manuel et mécanique, carburant propre…) et respectueux des êtres vivants et de leurs relations réciproques. Elle vise à produire de la nourriture en renforçant l'écosystème et particulièrement les êtres vivants.   La permaculture se base sur trois principes éthiques : prendre soin de la terre, prendre soin des humains, limiter la consommation et redistribuer les surplus. 

 

Dépassant largement la préoccupation de développer et d'appliquer des méthodes de production alimentaire soutenables, la permaculture touche à tous les aspects de l'activité humaine qui mettent en péril l'équilibre dynamique des relations et interactions permettant la vie sur terre — c'est la CULTURE de la PERMAnence ou "la création soutenable de l'habitat en suivant le modèle naturel". 

 La permaculture vise a concevoir ou à réaménager l’habitat afin de créer des lieux agréables à vivre et économes, voir autosuffisants en ressources énergétiques. 

 

 

 

"Si nous perdons le contact avec la nature dont nous faisons partie, alors nous perdons la relation avec l'humanité, avec les autres".
Krishnamurti

 

 

 

 

Apprenons à regarder autour de nous,

 

  

agissons, et construisons un monde plus harmonieux"

 


  

 

Vous êtes le 29 101ème visiteur

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site